Sans m'en avoir averti, ma curatrice traîne mon fils en justice parce que ce site porterait atteinte à mon image.

Je ne suis pas du tout d'accord: mon fils m'a bien expliqué le fonctionnement de ce site et je refuse que ma curatrice.

En plus, la curatrice qui me facture déjà ses services près de 7000 euros à l'année (une part énorme de mes revenus) a engagé des frais d'avocats pour poursuivre mon fils.

Ce dernier a été convoqué dans un comissiriat de police accusé d'atteinte du droit à l'image.


raphael richard
C'est mon fils, Raphaël, devenu ma voix, maintenant que je suis clouée sur un lit d'hôpital, qui a créé et maintient ce site

Le webmaster de ce site

Tentative de censure

23 juillet 2010

La tutrice a envoyé une lettre recommandée à mon fils, qui a pour objectif de faire pression sur lui en le menaçant de l'attaquer en justice s'il ne ferme pas ce site.

Elle lui indique que sans son autorisation, aucune photo de moi ne peut-être publiée sur internet.

Elle ne m'a toujours pas contacté depuis ma sortie de coma, pas plus qu'elle ne m'a dit ce qui allait advenir de moi.